L'Ecole Jules Verne rénovée

Les travaux de rénovation pour Mise aux normes sont achevés, l'école a été inaugurée le vendredi 5 octobre.

Regarder les photos du chantier

Regarder les photos de l'inauguration

Consulter le plan de financement

Retour sur les travaux réalisés et le financement de ce projet à travers le discours du maire Eric Scheer :

Kunheim compte deux écoles avec un cursus bilingue. L’aménagement des horaires est toujours d’actualité puisque nous fonctionnons sur 9 demi-journées et de nombreuses activités sont proposées aux enfants dans le cadre de l’Espace Détente.

L’école maternelle compte 74 élèves répartis en 3 classes. Cette année 45 enfants, soit 60% poursuivent le cycle bilingue - c’est le record depuis la création des classes bilingues.
Ici, à l’Ecole Jules Verne, 124 élèves sont répartis en 5 classes, 3 monolingues et 2 bilingues. 51 enfants, soit 41%, sont en classes bilingues. La direction de l’école est assurée par Mme Simon. 4 enseignants assurent les cours du cycle monolingue et 4 ceux du bilingue et la directrice bénéficie d’une remplaçante un jour par semaine pour assurer les tâches administratives.

Historique du bâtiment :
Ce bâtiment a été mis en service en 1976, une construction simple mais efficace, qui, en plus de 40 ans, n’a pas posé de problèmes particuliers. A l’origine, il comporte 6 salles de classe, une grande salle au sous-sol, des locaux pour les enseignants, des sanitaires, une chaufferie et un appartement. Quelques travaux ont déjà été réalisés précédemment : sur la toiture, une isolation complémentaire avait été rajoutée et l’étanchéité a été refaite. La rénovation des sanitaires et le remplacement de la majorité des menuiseries extérieures ont été faits lors du mandat précédent.

Objectifs et description des travaux :
Mais après 40 ans de bons et loyaux services, des travaux conséquents s’imposaient. En décembre 2015, le conseil municipal décide de lancer une mise aux normes générale, notamment pour répondre à nos obligations d’accessibilité des bâtiments publics. En janvier 2016, il valide le choix de l’équipe de maîtrise d’œuvre et en novembre le projet définitif. Les marchés de travaux pour les 15 lots sont attribués en avril 2017.
Le chantier démarre réellement durant les congés scolaires d’été par le déménagement des salles de classe et le désamiantage du bâtiment : sur les 3 niveaux de l'école, les dalles de sol contenaient de l’amiante. Les principaux travaux d’accessibilité ont concerné la mise en place d’un ascenseur, la mise aux normes des mains courantes et le reprofilage de la cour.
Pour les économies d’énergie nous avons investi dans l’isolation extérieure des murs, une nouvelle chaudière, ainsi qu’une centrale d’air et le remplacement de tout l’éclairage.
Autre mise aux normes : la sécurisation des locaux.
Le système de secours et d’incendie a été remplacé. 3 espaces d’attente sécurisée et un contrôle d’accès avec visiophone ont été installés. Des films qui empêchent de voir à l’intérieur ont été posés sur les vitrages et une liaison téléphone entre les classes déclenche le système d’alerte intrusion.
Nous avons également souhaité faire baisser le niveau sonore à l’intérieur du bâtiment. La mise en place de faux plafonds avec des dalles spécifiques a permis d’améliorer nettement le confort dans des locaux.
Le dernier élément, que j’aimerais évoquer, concerne la reconversion de l’ancien appartement de service. Cet espace comporte maintenant un local pour les enseignants bien plus adapté à une équipe de 9 personnes, une salle d’activité pour le travail en petits groupes, 2 rangements et un sanitaire.

Contraintes :
Cette opération nous a évidemment obligés à prévoir des locaux provisoires. Les cours ont repris dans les locaux rénovés au mois de mai, soit après 10 mois de travaux. J’aimerais profiter de cette occasion pour remercier l’équipe enseignante et en particulier la directrice Mme Simon, les enfants et les parents pour leur compréhension et leur patience.
La rénovation d’une école génère de nombreuses contraintes et notre chantier n’y a pas échappé. Le plus compliqué reste le respect des délais que ce soit en phase projet, je pense notamment au montage des dossiers de subvention, mais surtout pendant les travaux. J’ai dû me montrer ferme pour ne pas repousser le redémarrage des cours au mois de mai. Il reste aujourd’hui encore quelques détails à régler, mais l’école fonctionne.
Avant de passer à la partie financement, j’aimerais encore remercier tout particulièrement Danièle Gault, la première adjointe, pour son implication dans ce projet. Elle m’a constamment accompagné et très souvent précédé dans la gestion de ce chantier.

Financement :
Pour terminer, quelques mots sur le financement du projet. Voilà 10 ans que je suis maire, et d’habitude on me rappelle que Kunheim est une commune riche, sous-entendu que nous n’avons pas besoin d’aides financières. Pourtant, nos équipements comme la salle de sport, le périscolaire, mais aussi cette école par exemple, attirent et rendent service à une population bien plus large que celle de notre commune.
Aujourd’hui c’est la première fois qu’une de nos opérations bénéficie d’un tel soutien. J’en suis presque ému. Face à un coût global de presque 1,2 millions d'euros, les recettes représentent un peu plus de 816 000 euros soit 68% de la dépense. Ainsi restent à la charge de la commune 380 000 d'euros.
M. le Préfet, j’aimerais vous remercier très chaleureusement pour les aides que vous avez apportées à notre projet. 183 000 euros au titre de la dotation d’équipement des territoires ruraux et plus de 130 000 euros au titre du fonds de soutien à l’investissement, soit au total presque 314 000  euros. Le montant de l’aide de l’Etat a été déterminant pour la sécurité financière du projet
J’aimerais ensuite remercier M. Gérard Hug le président de notre communauté de communes. Tu as soutenu notre demande de subvention en la mettant à l’ordre du jour du conseil communautaire de décembre 2016, nous permettant de bénéficier de l’ancienne règle des aides aux communes. Le montant de la subvention de la communauté de communes s’élève ainsi à 175 000 euros qui seront versés en 15 annuités. Pour information, le nouveau système d’aide aux communes prévoit aujourd’hui un plafond de 16 000 euros par an pour Kunheim, cumulable sur un mandat, soit moins de 100 000 euros sur 6 ans.
Merci à M. Bernard Gerber, conseiller régional, dont l’intervention pour l’obtention de notre subvention pour la rénovation thermique a été déterminante. Parce que notre dossier, géré par le bureau d’étude fluides, n’était ni complet ni dans les délais, je me suis permis de demander ton aide. Tu as réussi à rétablir la situation et aujourd’hui nous bénéficions d’un soutien conséquent de la Région d’un montant de 80 000 euros.
Merci encore à vous tous, pour votre soutien qui vient renforcer et pérenniser les ambitions et l’attractivité de notre village ainsi que notre action à destination des enfants et des familles.

Retour à la liste des thèmes